Immobilier : qu’est-ce que le risque de feux de forêt ?

Cela fait quelques années maintenant que le propriétaire est tenu à communiquer un État des Risques et Pollutions (ERP, ex-ERNMT) à tout locataire ou futur propriétaire. Pourquoi ? Pour leur communiquer en toute transparence les risques existants et connus. Dans l’Etat des Risques et Pollutions (ERP), un des risques naturels cités et étudiés est le risque de feux de forêt. Malheureusement, avec le climat changeant et les canicules qui se succèdent, les feux de forêt se multiplient. D’où l’importance de s’informer sur le risque de feux de forêt.
Immobilier : qu’est-ce que le risque de feux de forêt ?

1/ Le risque de feux de forêt, qu’est-ce que c’est ?

Pour commencer, repartons sur ce qu’est un feu de forêt. Sortons de l’image de forêt de pin à perte de vue. En réalité, un feu de forêt concerne un espace végétal détruit par les flammes. Cela peut très bien concerner des landes, des maquis ou des garrigues… au même titre que des forêts.

Le feu de forêt a la particularité de se développer sans pouvoir le maîtriser. C’est cette absence de contrôle qui le qualifie de “feu de forêt”. A partir du moment où celui-ci se propage dans l’espace et ne sait être arrêté dans le temps, alors ce feu passe en risque naturel.

Les causes d’un feu de forêt

Un feu de forêt peut avoir plusieurs origines :

  • les feux de forêt dits d’origine naturelle sont ceux causés par la foudre. Au final, on estime qu’ils ne représentent que 4 à 7% des feux de forêts déclarés, selon les années. Certaines régions y sont aussi plus sujettes.
  • les feux de forêt dits d’origine humaine. Ceux-là sont malheureusement bien plus élevés. Ils peuvent être de cause accidentelle, issus de gestes d’imprudence, de travaux par des agriculteurs ou des bûcherons. Parfois, il s’agit même d’actes de malveillance.

Les régions et les départements les plus touchés par les feux de forêt

En France, pas une année ne se passe sans que l’espace naturel ne subit un feu de forêt. D’autant plus avec les périodes de canicules et les fortes chaleurs que nous connaissons de plus en plus l’été.

Les feux de forêt vont surtout concerner des régions du Sud de la France comme :

  • le Sud-Ouest avec les Landes qui sont particulièrement touchés par les orages et la foudre. Sont aussi concernés : les Pyrénées-Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, la Gironde, la Dordogne, la Charente, la Vienne, la Haute-Vienne, l’Aveyron...
  • La Corse où la forêt est omniprésente et difficile d’accès.
  • Le bassin méditerranéen et l’intérieur des terres du Sud avec les Alpilles. L’Ardèche, le Var et les Alpes-Maritimes sont particulièrement sensibles aux feux de forêt.
source : PPR_feux_de_foret_complet
source : PPR_feux_de_foret_complet

Habitation principale, résidence secondaire ou location, les feux de forêt touchent une bonne partie de la France, dans des régions particulièrement appréciées de la population. Ce risque est d’autant plus important à observer dans l’État des Risques et Pollutions (ERP, ex-ERNMT).

2/ Comment se présente le risque de feux de forêt dans l’État des Risques et Pollutions (ERP) ?

Associé au Dossier de Diagnostic Technique, l’État des Risques et Pollutions (ERP, ex-ERNMT) liste tous les risques dits “naturels”. Parmi eux, les plus répandus sont les inondations, les mouvements de terrain et… les feux de forêt. Il en existe d’autres plus spécifiques comme les avalanches ou encore les séismes.

Pour connaître exactement le contenu de l’ERP, n’hésitez pas à consulter notre article : Que contient un État des Risques et Pollutions ?

L’avantage de l’Etat des Risques et Pollutions (ERP)? L’ERP s’applique à l’ensemble des biens immobiliers français. Ce document a donc un réel caractère officiel, avec une méthodologie et des informations communiquées de manière identique, sans interprétation possible.

Dans l’État des Risques et Pollutions (ERP), vous retrouvez une partie entière consacrée aux risques naturels. Dans un langage plus formel, cette partie de l’ERP est appelée “Situation de l’immeuble au regard d’un Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN)”. Y sont détaillées 3 informations principale :

  • si le bien immobilier, par rapport à sa situation géographique, dépend ou non d’un Plan de Prévention des Risques Naturels (PPRN). En sachant que ce plan est établi par les communes et les départements si ceux-ci ont connu des catastrophes dites naturelles comme les feux de forêt.
  • si le bien immobilier est concerné ou non par un risque de feu de forêt. On retrouve cette information sous forme de case cochée (ou non).
  • si le PPRN a instauré des règles et des préconisations sur les bâtiments et biens immobiliers concernés. En effet, le Plan de Prévention des Risques Naturels est là pour prévenir. De ce fait, il peut imposer certaines règles d’entretien ou d’amélioration à effectuer pour empêcher, voire arrêter les feux de forêt. Si c’est le cas, nous conseillons fortement de consulter le PPRN prévu pour les biens immobiliers qui vous intéressent ou que vous souhaitez louer.

Parce que, souvent, c’est plus facile de comprendre les choses en les voyant, nous vous avons préparé un exemple d'État des Risques et Pollutions (ERP, ex-ERNMT). Pour observer le risque de forêt, vous pouvez avoir plus d’informations dès la page 2 de l’État des Risques;

Articles suggérés :

Combien de temps est valable un état des risques et pollutions ?

Combien de temps est valable un état des risques et pollutions ?

Lire l'article
Pourquoi faire un état des Nuisances Sonores Aériennes (ENSA) ?

Pourquoi faire un état des Nuisances Sonores Aériennes (ENSA) ?

Lire l'article
Immobilier : qu’est-ce que le risque de radon ?

Immobilier : qu’est-ce que le risque de radon ?

Lire l'article