Immobilier : qu’est-ce que le risque de glissement de terrain ?

27/01/2022
ETAT DES NUISANCES SONORES ET AERIENNES - ENSA
Immobilier : qu’est-ce que le risque de glissement de terrain ?

Les mouvements de terrain sont des phénomènes naturels dont la fréquence s’intensifie. A chaque zone, ses particularités. Cela dépend aussi de la qualité des matériaux des sols (roches, argiles et autres). Le risque de glissement de terrain est l’un des mouvements de terrain qui est étudié dans le diagnostic d’État des Risques et Pollutions (ERP). Il est à surveiller de près, aux côtés des chutes de blocs, éboulements et autres phénomènes naturels aléatoires. Pour cela, le propriétaire doit commander le diagnostic ERP et le remettre aux futurs acheteurs et locataires du bien immobilier.. Les autorités veillent à ce que ce document pdf soit remis au bon moment, c’est-à-dire avant la signature du contrat de vente ou contrat de bail, pour une prévention et une protection optimale.

Immobilier : qu’est-ce que le risque de glissement de terrain ?

À quoi correspond un glissement de terrain ?


Les risques de mouvements de terrain sont multiples. Les sols ne se voient pas modifiés de la même manière. Parmi eux, nous retrouvons : 

  • les éboulements et les chutes de blocs,
  • les coulées de boue,
  • les effondrements, souvent en lien avec les cavités souterraines,
  • les érosions,
  • et bien d’autres phénomènes de modification de la surface des sols. 


Et, sans oublier, bien sûr : les glissements de terrain. Chacun de ces mouvements de terrain est étudié, analysé et retranscrit dans le diagnostic ERP, appelé officiellement État des Risques et Pollutions. Ce document pdf recense un grand nombre de risques existants sur une parcelle cadastrale (et plus largement sur la zone, sur son environnement). 


Avec ce diagnostic, le gouvernement français protège les habitants et futurs habitants. C’est un document d’information et de prévention qui se base sur la connaissance des sols actuels. Par exemple, si nous avons connaissance de cavités souterraines (naturelles ou créées par l’action humaine), elles seront prises en compte dans le risque d’effondrement. Il en est de même pour les glissements de terrain. En fonction de la pente ou même des pentes présentes sur la zone étudiée, le risque de glissement sera plus élevé et ce sera signalé dans l’ERP. 


Description du phénomène naturel de glissement de terrain


Difficile de se rendre compte d’un glissement de terrain car celui-ci est souvent lent, voire très lent. En général, nous parlons de quelques millimètres par an. Néanmoins, il faut aussi savoir que certaines fois, lors de cas plus particuliers, nous parlons de quelques mètres par jour.


Alors, à quoi cela correspond exactement ? Imaginez un terrain positionné sur une pente plus ou moins élevée. La masse des roches qui composent le sol se déplace progressivement vers le bas de la pente. 


Quelle différence avec les effondrements ou encore les coulées de boue ?


Coulée, érosion, effondrement, retrait, gonflement, glissement… A chaque fois que ce type de phénomène se produit, c’est l’occasion d’étudier et de comprendre les mouvements des sols dans le temps. Le déplacement révèle souvent des faits passés. L’Histoire se retrace à l’aide d’analyses régulières de la roche et des masses d’argiles. Par exemple, l’érosion est de plus en plus visible et s’accélère. Nous le mesurons au fil du temps. C’est plutôt rare mais certains déplacements se produisent aussi sur 1 journée, voire quelques minutes.Les mesures se font alors à la journée. Les données sont donc obtenues plus rapidement.

Dans chaque département français, les mouvements de terrain sont référencés, analysés et diffusés dans le diagnostic ERP, au même titre que les avalanches, les feux de forêt, la sécheresse ou encore les inondations. 


Les mouvements de terrains dépendent:

  • de l’orientation du mouvement
  • de l’effet : une chute, une faille, un déplacement…
  • de la vitesse : lente ou brutale
  • en lien avec l’eau ou non


Tous ces paramètres entrent en compte dans les mesures. Ces données sont précieuses pour comprendre l’évolution du mouvement de la terre et de ses roches (comme la masse d’argiles). 


Quelles sont les causes directes et indirectes d’un glissement de terrain ? 


La nature est en perpétuelle évolution. D’ailleurs, un phénomène naturel en entraîne souvent un autre. Parmi les causes connues au glissements, nous avons : 


  • la diminution des résistances du sol et sous-sol liées au déplacement de l’eau. En d’autres termes, l’eau stagne massivement à un endroit et la circulation de l’eau est anormale sur les zones souterraines. 
  • la construction d’un bâtiment ou d’un logement qui repose en haut d’une pente ou même de pentes au pluriel. Les roches se voient alors modifiées. La pression n’est pas la même et les roches 
  • et à l’inverse, un changement de pression en bas d’une pente peut générer un glissement du terrain pour retrouver des appuis corrects. 


On peut aussi connaître ce type de déplacement comme une conséquence d’autres phénomènes : 

  • séisme
  • avalanche
  • inondations
  • et d'autres évènements climatiques. 

 

Le PPRn, un plan de prévention pour accompagner la population et les autorités locales


Les causes d’un mouvement de terrain peuvent être bien différentes. L’important est de savoir si ce phénomène a déjà eu lieu et de connaître les contraintes fixées par l’Etat sur ce sujet. Comment ? Grâce au Plan de Prévention PPRN. Ce plan gouvernemental est un moyen de recenser tous les événements passés liés à un mouvement du sol, de communiquer et de donner des directives sur ce sujet. 


A ce jour, c’est un élément clé de la prévention sur les déplacements de la terre. Le PPRN est un plan d’information et d’action complet pour guider les bons gestes et les bonnes décisions pour :

- stabiliser les sols. 

- informer et mettre en sécurité la population actuelle et future

- prévoir un état de crise en cas d'événement vécu. 

 

Des travaux de prévention du risque de glissement de terrain 

 

Avant tout, la protection des habitants est essentielle. Lorsque nous savons que cela peut se produire, une prévention est possible. Objectif : stabiliser les sols pour maîtriser les mouvements possibles et les aléas des conséquences climatologiques. De quels types de travaux parlons-nous ? On peut citer : 

  • les terrassements
  • les drainages du sol, essentiels puisque, comme nous l’avons vu précédemment, les glissements sont liés à la présence stagnante d’un fort volume d’eau.
  • la construction d’éléments à force contraire comme un mur de roche, de gabions ou encore de napp géotextile biodégradable.

Ces constructions et ces travaux doivent être entrepris quand une zone est identifiée à risque. Pour cela, la prévention démarre avec le recensement des zones identifiées et la transmission de l’information dans un diagnostic comme l’Etat des Risques et Pollutions (ERP, ex-ERNMT). 



Le glissement : une partie des mouvements de terrain présents dans le diagnostic ERP (pdf en ligne)


En France, le diagnostic ERP est un document officiel sous format pdf et disponible en ligne. Il recense les risques de mouvements de terrain dont les effondrements, les chutes de blocs et, sans oublier, les glissements de terrain. C’est un document primordial pour la prévention des futurs acheteurs et locataires. 

Le diagnostic ERP est un moyen d’information sur les mouvements de terrain. Il est facilement accessible en ligne, sous format pdf. Il est valable 6 mois à partir de la date de création. Comme cela, si de nouveaux événements naturels ou si de nouvelles directives des autorités gouvernementales arrivent, le diagnostic est à jour. 

Pour cela, le rapport ERP se réfère au Plan de Prévention des Risques Naturels appliqué à chaque surface, de chaque département.

Articles suggérés

Voir tous les articles
DOSSIER : Diagnostic ERP, tout savoir sur l'État des risques et pollutions (ex-ERNMT)
Connaissez-vous le diagnostic État des Risques et Pollutions (ERP). Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur ce formulaire obligatoire dans le monde de l’immobilier.
France ERP Le 28/12/2020
Immobilier : qu'est-ce que le risque de mouvements de terrain ?
Les mouvements de terrain sont des risques naturels identifiés dans l’ERP, nouveau ERNMT. De quoi s’agit-il exactement ?
France ERP Le 20/12/2020
Immobilier : qu’est-ce que le risque d'éboulement ou de chute de blocs ?
Les éboulements et les chutes de blocs sont des types de mouvements de terrain évoqués dans l’ERP. De quoi s’agit-il exactement ?
France ERP Le 14/01/2022