Suis-je concerné(e) par le radon ? Zones et cartographies

Le radon ne doit pas être pris à la légère. Il trouve désormais officiellement sa place dans l’Etat des Risques et Pollutions (ERP, ex-ERNMT). Ainsi, acheteurs, futurs propriétaires et locataires connaissent l’existence ou non d’un risque pour leur santé lié au radon. Encore méconnu, le radon est un élément naturel dangereux. Pour pouvoir renseigner les habitants, le radon a été cartographié sur l’ensemble du territoire français. De la métropole aux départements d’Outre-mer.
Suis-je concerné(e) par le radon ? Zones et cartographies

Le radon : de quoi s’agit-il exactement ?

Qu’est-ce que le radon ? Nous pouvons décrire le radon ainsi : il s’agit de la rencontre entre l’uranium et le radium présents dans les sols et les roches de notre territoire. Ensemble, ces deux atomes créent un gaz radioactif, jugé cancérigène depuis plusieurs années.

Pour en savoir plus sur le radon, découvrez notre article dédié à ce risque naturel :
Qu'est-ce que le risque de radon ?

Le radon : qui est réellement concerné(e) en France ?

Des études ont été menées en France (métropole et départements d’outre-mer) pour identifier la présence ou non de ce gaz radioactif appelé “radon”. 12 641 mesures plus tard, le résultat est indéniable. Le radon est bien présent sur tout le territoire français.

Les prélèvements et les analyses de l'IRSN et de la DGS (Direction Générale de Santé) ont révélé deux informations importantes :

  • Le gaz radon est présent dans les sols et dans l’air. Mais, il est surtout plus concentré à l’intérieur des bâtiments.
  • Le gaz radon est lié directement à la géologie du terrain où il se trouve.

Suite à cette étude, il a été identifié que la concentration du radon (mesuré en Bq/m3) est plus élevée dans les régions à roche granitique. Parmi ces massifs montagneux, nous pouvons citer :

  • Le Massif armoricain,
  • Le Massif central,
  • Le Massif corse,
  • Les Vosges

Voici une carte issue de l’étude de l'IRSN qui classe les régions selon la concentration de radon dans l’air :

Carte des activités volumiques du radon dans les habitations
En savoir plus sur l’étude de l’ISRN.

Le radon : trois niveaux de risques étudiés par l’IRSN

Parce qu’il n’est pas évident de communiquer sur le risque de radon, l'IRSN propose de catégoriser le risque de radon en 3 niveaux bien distincts :

NIVEAU 1 DU RADON : Faible présence de Radon

Situées sur des formations géologiques avec de la présence d’uranium, le risque existe sans pour autant être conséquent. Il s’agit souvent des zones calcaires ou argileuses (Paris, Bordeaux…). Certaines zones d’Outre-Mer sont aussi classées en niveau 1 grâce à la présence de volcans comme les Antilles.

NIVEAU 2 DU RADON : Risque modéré de présence de Radon

Ici, la présence d’uranium reste faible. Néanmoins, le facteur géologique est pris en compte, augmentant le risque de présence de radon dans les immeubles.

NIVEAU 3 DU RADON : Risque élevé de présence de Radon

L’alerte sur la présence de radon est activée ! Tous les facteurs sont réunis et les prises de mesure le confirment. À noter : la carte de l’ISRN se base sur des mesures dans un village. Chaque bâtiment réagit différemment. Nous vous conseillons des études plus précises menées sur le bâtiment en question (avant la signature du contrat de vente ou du contrat de bail).

L’ISRN se charge de classer chaque commune française selon ce classement.
Pour savoir si votre commune actuelle ou votre future commune est exposée, l’IRSN met à disposition une carte intéractive.
Ma commune est-elle concernée par le radon ?

Articles suggérés :

Combien de temps est valable un état des risques et pollutions ?

Combien de temps est valable un état des risques et pollutions ?

Lire l'article
Que contient un État des Risques et Pollutions (ERP, ex ERNMT) ?

Que contient un État des Risques et Pollutions (ERP, ex ERNMT) ?

Lire l'article
État des Risques et Pollutions : comment est mesuré le radon ?

État des Risques et Pollutions : comment est mesuré le radon ?

Lire l'article