Fermeture

Fermeture exceptionnel du support client ce mardi 23 Avril et mercredi 24 avril. Aucune demande ne pourra être traitée. (Une permanence sera assurée Mercredi soir de 21h a 22h30)

Immobilier : la prévention du risque de séismes (ou risque sismique) ?

28/12/2020
IMMOBILIER & ETAT DE RISQUES
Immobilier : la prévention du risque de séismes (ou risque sismique) ?

Parfois, nous ne ressentons même pas ces séismes… Et pourtant ! Des séismes se produisent très régulièrement sur le territoire français, en métropole comme en outre-mer. Les régions françaises ne sont pas connues pour être sujettes aux tremblements de terre de forte intensité, avec une haute magnitude. Néanmoins, l’État des Risques et Pollutions analyse et informe sur ce risque naturel de séismes pour l’ensemble du territoire français. Cette observation et ces mesures permettent d’informer et de prévenir les nouveaux propriétaires ou locataires de biens immobiliers mais aussi d’agir directement. Par exemple, pour réduire les effets de la sismicité du lieu, la construction parasismique peut être une des solutions. 

Immobilier : la prévention du risque de séismes (ou risque sismique) ?

Qu’est-ce qu’un risque de séisme étudié par l’ERP (ERNMT) ?

Pourquoi consulter un ERP ? Dans le diagnostic immobilier ERP (présenté sous format PDF), vous trouverez facilement des données en termes de sismicité connue à proximité du bien immobilier. Tout ceci, dans un souci de prévention et de protection de la population contre les séismes, quelle que soit la région. Nice ou les Antilles : tout le monde a le droit d’obtenir ces données dans ce diagnostic immobilier. A partir d’observation du passé, la prédiction est plus simple. Il est toujours intéressant d’effectuer des mesures sur la vulnérabilité sismique. C’est le but de la prévision et de la prévention. 

Un séisme est aussi appelé couramment “un tremblement de terre”. Ce deuxième surnom explique parfaitement le phénomène ressenti : le sol se met à trembler ou à vibrer.

Comment expliquer ce phénomène de séisme ? Les tremblements de terre sont bel et bien liés aux mouvements du sol. A l’origine : une fracturation. Des roches en profondeur se rompent jusqu’à la surface du sol, libérant ainsi une grande quantité d’énergie. A terme, en se séparant, les roches créent des vibrations qui font trembler la surface du sol terrestre : le séisme est né. A savoir : les séismes sont très souvent provoqués à proximité d’une faille profonde déjà existante. Cette faille fragilise les roches en profondeur et incite à la fracturation. 

Il est temps de faire appel à ses souvenirs scolaires : à l’école, nous apprenons le phénomène de tectonique des plaques. Nous savons que les jonctions entre les plaques (les failles profondes) sont plus à risque pour les séismes. 

Plus vous serez proche de l’une de ces failles, plus le risque de séismes (et donc de mouvements de terrain) sera élevé. Par définition, le public et les bâtiments à proximité connaissent une vulnérabilité plus forte. 

Quelles sont les conséquences d’un tremblement de terre sur un bien immobilier ? 

Quelle que soit la zone où ils se produisent, les tremblements de terre peuvent causer des dégâts qui seront plus ou moins importants. Cela dépendra de la définition du niveau de : 

  • la magnitude du tremblement de terre. Ce terme est la définition de la quantité d’énergie libérée en profondeur de la zone touchée. Vous l’aurez compris, le niveau de magnitude dépend aussi de la profondeur à laquelle a lieu la rupture. La magnitude est une donnée chiffrée, représentée sur l’échelle sismique. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler aux informations sur la prévision et les compte-rendus ? Il s’agit de l’échelle de Richter.
  • l’intensité du séisme : un tremblement de terre se ressent plus ou moins fort en fonction de notre position par rapport à l’épicentre (là où a lieu la fracturation en profondeur). Plus l’intensité est forte, plus il existe un risque d’effondrement d’un bâtiment dans la zone environnante. Plus on s’éloigne de l’épicentre, plus les secousses seront quasi nulles. Par définition, ces zones sont en sécurité. 

Les 3 conséquences naturelles d’un séisme

Le séisme est identifié comme un risque naturel. Il faut avoir conscience qu’un tremblement de terre peut aussi engendrer d’autres phénomènes naturels. On en dénombre principalement trois :

  • les mouvements de terrain, probablement la conséquence naturelle la plus fréquente après un séisme ;
  • les liquéfactions des sols qui se produisent à distance de l’épicentre ;
  • et, plus rare, les tsunamis. Ils peuvent avoir lieu lorsque la faille du séisme se produit sous l’eau, comme un océan. Les effets sont de taille.

Les conséquences d’un phénomène sismique sur une parcelle cadastrale immobilière

En créant de nouveaux phénomènes sismiques naturels en chaîne, le séisme peut avoir de lourdes conséquences sur une parcelle cadastrale. Bien sûr, plus le bien immobilier (terrain, maison, immeuble…) sera proche de l’épicentre du séisme et plus la magnitude sera élevée, plus les dégâts seront conséquents. Voici quelques unes des "destructions" liées à un séisme, que nous pouvons citer : 

  • bâtiment ou habitation endommagés, de la fissure à l’écroulement total. 
  • voies de communication endommagées : allée, route, voie…
  • ruptures du réseau énergétique ou de télécommunication (rupture de réseau d’eau, de gaz, d’électricité…).
  • modifications du relief du terrain (instabilité des sols et des fondations, écoulement des eaux pluviales…) 
  • etc. 

Dans ces zones identifiées, quelques règles de construction s’imposent pour faire de la prévention sismique et éviter de faire appel aux secours lors d’un séisme. La construction parasismique peut être une solution intéressante à envisager. 

Les séismes sont-ils un vrai risque en France ? 

 

Si l’on compare la France à d’autres pays, on peut affirmer que la France n’est pas le pays le plus touché par les séismes. Le risque de séisme en France est jugé comme “modéré”. D’autres pays comme le Japon, par son emplacement à proximité d’une faille profonde, est beaucoup plus sujet aux tremblements de terre. D’ailleurs, on y retrouve un plan de prévention mais aussi un plan de protection et de prévision. 

Ce plan peut être consulté facilement sous format pdf. Dans ce plan, par exemple, les gestes de prévention sont expliqués aux enfants dès le plus jeune âge pour faire face à un aléa sismique. Ils connaissent rapidement les règles dans le domaine des séismes.

Même si le risque reste modéré dans notre pays, il ne faut pas moins le sous-estimer. La France a connu des séismes qui ont causé des dégâts. Il y a donc un risque évident que ce phénomène naturel se reproduise. Il faut aussi différencier les séismes de métropole (ex : Nice) et les séismes d’Outre-Mer (ex : Antilles). 

ERP : les risques de séismes en Métropole Française

Dans son histoire, la Métropole a vécu plusieurs séismes, dans des régions très variées. Ils sont principalement issus de la rencontre des plaques de l’Eurasie et de l’Afrique. Les plus violents d’entre eux ont causé des dégâts matériels (effondrement d’habitation) et même des dégâts humains (causant la mort d’habitants présents sur place). 

Le BRGM, le service géologique national, a établi une carte officielle qui recense les séismes en Métropole. La voici : 

seismes

ERP : les risques de séismes dans les départements d’Outre-Mer

C’est bien dans les départements d’Outre-Mer que le risque de séisme est fortement présent. Antilles, Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélémy : si vous effectuez un achat ou si vous décidez de louer, sachez que l’Etat des Risques et Pollutions étudie de près le risque sismique. 

Ces départements sont situés à proximité de la rencontre des plaques américaines du sud et du nord. L’aléa sismique y est fort. Avec la tectonique naturelle des plaques, les phénomènes sismiques ressentis en Outre-Mer sont particulièrement intenses avec une magnitude de séisme souvent positionnée entre 6,5 et 8. Ce qui est élevé. Les secours doivent s’y préparer et des équipes doivent être mobilisées pour la prédiction d’un aléa ou la prévision de phénomènes sismiques éventuels.



Que vous soyez basés en métropole ou en Outre-Mer, l’ERP (nouveau ERNMT livré au format PDF) mentionne et étudie le risque de séismes. Il se base sur tous les séismes ressentis dans le passé sur la commune où se situe votre bien immobilier. Pour effectuer une recherche et connaître le risque de séisme sur votre parcelle cadastrale, il ne reste plus qu’à commander votre État des Risques.

Articles suggérés

Voir tous les articles
Pourquoi faire un État des Risques et Pollutions (ERP) ?
L’État des Risques et Pollutions (ERP), c’est le nouveau ERNMT (État des Risques Naturels, Miniers et Technologiques). Pourquoi doit-on le faire ?
France ERP Le 28/12/2020
DOSSIER : Diagnostic ERP, tout savoir sur l'État des risques et pollutions (ex-ERNMT)
Connaissez-vous le diagnostic État des Risques et Pollutions (ERP). Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur ce formulaire obligatoire dans le monde de l’immobilier.
France ERP Le 28/12/2020
Que contient un État des Risques et Pollutions (ERP, ex-ERNMT) ?
Il vient compléter le Dossier de Diagnostic Technique. Il est obligatoire. Il s’agit de l’État des Risques et Pollutions (ERP). Mais que contient-il exactement ?
France ERP Le 28/12/2020