Fermeture

Fermeture exceptionnel du support client ce mardi 23 Avril et mercredi 24 avril. Aucune demande ne pourra être traitée. (Une permanence sera assurée Mercredi soir de 21h a 22h30)

Immobilier : qu’est-ce que le risque d’érosion des berges ?

02/02/2022
ETAT DES NUISANCES SONORES ET AERIENNES - ENSA
Immobilier : qu’est-ce que le risque d’érosion des berges ?

L’érosion est un phénomène dont nous entendons de plus en plus parler : érosion des berges, érosion côtière… Les cours d'eau et les mers gagnent du terrain et les autorités gouvernementales réagissent. Preuve en est avec la loi Climat. Le risque d’érosion est l’un des mouvements de terrain que nous retrouvons dans le diagnostic d’État des Risques et Pollutions (ERP). Il est très utile pour les futurs acheteurs et locataires qui souhaitent vivre dans une zone à proximité d’un cours d’eau ou de grandes étendues (mers et océans). D’ailleurs, le gouvernement français impose au propriétaire de commander le diagnostic ERP et de le remettre sous format pdf, avant la signature du contrat. Comment s’exprime l’érosion dans l’état ERP ? Voici quelques explications.  

Immobilier : qu’est-ce que le risque d’érosion des berges ?

À quoi correspond l’érosion du sol ?


Tous les sols sols et toutes les zones sont touchés par les risques de mouvements de terrain. Selon le type de sol et la configuration, les zones ne sont pas sujettes aux mêmes phénomènes. En France, nous connaissons des mouvements de terrain comme : 

  • les coulées de boue,
  • les éboulements,
  • les glissements de terrain,


Les érosions en font également partie. Par contre, les zones touchées sont plus situées à proximité d’un cours d’eau ou sur le littoral. Plusieurs types d’érosion existent en fonction de la source du changement. 


Quelle que soit sa forme, l’érosion hydrique modifie durablement le sol, le chemin du ruissellement, la pente sur le versant, ou encore la forme de la vallée. 


Différents types d’érosion


Pour savoir quel type d’érosion se pratique près de chez vous, il suffit de se référer à la source d’eau qui intervient dans le processus d’érosion. 


  • Une rivière, un affluent, un fleuve, un bassin : si les eaux sont dans l’intérieur des terres, alors nous parlons d’érosion des berges. Par exemple, les berges de la Seine (à Paris et ailleurs), de la Loire, du Rhône…Le risque est clair et limpide : la submersion et l’élargissement de la surface de l’eau. Parfois même, au détriment des terres agricoles. Cela demande une adaptation de l’aménagement des berges (comme la pente) pour s’adapter à la nouvelle et future surface. 
  • une mer ou un océan : si l’eau est présente en masse au contact de la terre, nous parlons alors davantage d’érosion côtière. La prévention des risques a lieu sur le bord du littoral. Les zones sont beaucoup plus précises. Il s’agit bien d’un processus naturel mondial. En France, toutes les régions en bord de mer sont concernées : Hauts-de-France, Normandie, Bretagne, Méditerranée… Aujourd’hui, on estime à un quart des zones côtières françaises où un recul du trait de côte est constaté.


Comment se produit l’érosion ? Quelle est la définition exacte de l’érosion ? 


Le processus d’érosion est tout à fait naturel. L’eau et le mouvement de l’eau emportent les matériaux du sol : terre, roche, sable…Bien sûr l’érosion est un phénomène extrêmement lent. Les eaux gagnent quelques millimètres tous les ans. Cette avancée sur la terre peut s’accentuer avec : 


  • la puissance du vent en favorisant la création de vagues
  • l’intensité des précipitations en favorisant les débordements et l’augmentation du débit.
  • le ruissellement de la pluie dans la roche des côtes ou sur les sols des berges. 


Et le changement climatique n’arrange rien à ce phénomène. C’est un accélérateur avéré de l’érosion. Les mesures sont unanimes : les littoraux sont les plus sévèrement touchés par le risque d’érosion. Les enjeux en font un risque fort nécessitant une stratégie d’information et de prévention. . 


Quand parle-t-on d’aléa, d’enjeu et de risque d’érosion ?


Connaissez-vous la différence entre un aléa, un enjeu et un risque ? C’est bien ce qui permet d’identifier le niveau de risque. Un aléa est un phénomène naturel de base. Ici, le processus d’érosion. Il est tout à fait normal que l’eau emporte de la roche d’une falaise ou du sable de la plage en suivant le mouvement de la vague. 


L’enjeu intervient lorsque des activités humaines se produisent dans la même zone. Reprenons l’exemple de l’érosion naturelle sur le littoral. Si des constructions se situent à proximité du lieu de l’érosion, alors l’aléa devient un risque. 


Le risque d’érosion prend en compte l’enjeu de la sécurité de la population et des activités humaines (constructions, entreprises…). Le phénomène d’érosion est alors pris en compte. 


Un des nouveaux enjeux fait aussi son entrée aux côtés des activités humaines : le changement climatique. 


Le changement climatique, un facteur à prendre en compte dans le processus d’érosion


Ces dernières années, nous constatons beaucoup plus de phénomènes météorologiques intenses comme :


  • les tempêtes. Le vent s’intensifie fortement. Pour les mers et les océans, les vagues sont plus fortes aussi. L’eau se déplace à grande vitesse. Elle n’effleure plus les roches du littoral ; elle rentre en contact brutalement avec. Les vagues frappent les côtes, augmentant les risques littoraux considérablement. Plus les vagues seront fortes, plus les roches des falaises et le sable de la plage seront emportés.
  • les précipitations intenses. De plus en plus fréquentes, elles sont souvent la source d’inondation. Le débit est trop fort. Les eaux ne peuvent plus s’écouler normalement dans les rivières, fleuves, affluents…. Le débit s’intensifie et peut aller jusqu’au débordement. L’eau emmène avec elle la terre et les roches des berges. Les cours s’élargissent davantage. C’est le moment parfait pour gagner du terrain face à la terre à proximité. 


Le changement climatique agit directement sur l’intensité des événements météorologiques. Des catastrophes comme les tempêtes ou les inondations se produisent. Verdict : le processus d’érosion s’accélère et l’eau gagne du terrain. La gestion des sols du littoral et des berges est de plus en plus essentielle pour la sécurité de la population et pour encadrer cette évolution au mieux. 


Aujourd’hui, là où les effets de l’érosion sont sur les littoraux. On estime qu’en 2100, le niveau des eaux marines augmentera entre 60cm et 1m. L’érosion côtière est donc un enjeu fort pour les autorités gouvernementales. C’est pourquoi la loi Climat n’est pas arrivée par hasard. 



La loi climat pour informer et prévenir l’érosion du littoral


Peut-on agir contre les vagues intenses de la mer ? Peut-on lutter contre l’érosion et protéger la population ? Comment assurer les ouvrages bâtis à proximité de la plage ?


Parce que le réchauffement est de plus en plus pris en compte par les autorités, nous devons désormais prendre en compte la nouvelle Loi Climat du Code de l’Environnement pour établir les états des risques et pollutions (ERP). Ce code et cette loi sont une des stratégies mises en place, sur des terrains agricoles ou non.  


L’objectif de cette loi est d’inclure le recul du trait de côte dans les diagnostics immobiliers. Elle prévoit l’intégration d’une carte sur une page avec des indications sur l’évolution du trait de côte pour informer et prévenir les futurs acquéreurs et locataires. La loi Climat a pour but d’encadrer ce besoin dans un but de gestion du processus d’érosion.



Le diagnostic ERP, un outil de prévention et de projection pour l’érosion


Futurs locataires et acquéreurs de France : le diagnostic ERP devra mieux analyser l’érosion côtière. Cela devient donc un outil indispensable de prévention contre l’érosion côtière. 

Comment l’information se présente-t-elle ? D’après la Loi Climat, le diagnostic ERP devra contenir une carte détaillée sur la zone concernée par le recul du trait de côte. Un plus pour toutes les personnes habitant à proximité de la mer ou de l’océan. Vous avez besoin d’un diagnostic ERP ? Commandez-le en quelques clics :

Articles suggérés

Voir tous les articles
DOSSIER : Diagnostic ERP, tout savoir sur l'État des risques et pollutions (ex-ERNMT)
Connaissez-vous le diagnostic État des Risques et Pollutions (ERP). Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur ce formulaire obligatoire dans le monde de l’immobilier.
France ERP Le 28/12/2020
Immobilier : qu'est-ce que le risque de mouvements de terrain ?
Les mouvements de terrain sont des risques naturels identifiés dans l’ERP, nouveau ERNMT. De quoi s’agit-il exactement ?
France ERP Le 20/12/2020
La loi Climat : quelles nouvelles règles pour les états des risques ?
Le nouveau projet de loi "Climat" pourrait avoir des conséquences sur les états des risques (ERP et ENSA).
France ERP Le 06/09/2021